21 avril 2012

CLIVAGE DROITE/GAUCHE

"La majorité des français en a ras le bol du clivage politique droite/gauche"

Nous avons tous lu ou entendu cette phrase de nombreuses fois. Si j'en crois les sondages, c'est pourtant pour ce clivage qu'une majorité de français va voter le 22 avril ! !

Des électeurs vont voter à gauche pour chasser l'ancien Président et d'autrres vont voter pour l'ancien Président en espérant que les sondages sont faux.(ce qui aboutira à faire élire le candidat de gauche au second tour si les sondages sont justes).

 Que faut-il comprendre ? que la vérité est forcément à droite ou à gauche et nulle part ailleurs ?

Posté par clpier83 à 12:36 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


Commentaires sur CLIVAGE DROITE/GAUCHE

    L'abolition du chômage

    A propos du chômage… L'abolition de l'esclavage fut considérée en son temps, par bon nombre de personnalités politiques, comme étant une erreur économique.Abolir le chômage aujourd'hui apparaîtrais comme une utopie totalement absurde pour les économistes et les responsables politiques mais pour ceux qui soufrent de cette cruelle injustice, le non droit au travail et par voie de conséquence l'atteinte à la dignité, ce serait tout simplement légitime. Il serait bon de creuser le sujet.Après tout, pourquoi parler de fracture sociale si on n'adopte pas une solution radicale pour la réduire. Il y a des lustres que cette maladie du libéralisme sévit et elle ne peut que s'aggraver car la compétition est une course éliminatoire. l'innovation crée de l'emploi elle en détruit aussi, la concurrence qui s'ensuit tôt ou tard, commence par en créer et par en détruire encore… Une utopie absurde direz-vous ?…. pas si sûr…..La véritable absurdité est de payer les gens pour leur apprendre, malgré eux, à ne rien faire. C'est très malsain et probablement beaucoup plus coûteux qu'il n'y paraît . Bien évidemment les entreprises privées doivent rester entièrement libre de recruter ou de licencier quand c'est nécessaire. Il y va de leur développement comme de leur survie; ce sont elles qui prennent les risques mais elles ont aussi des devoirs. Alors que faire ? Transformer les agences ANPE en agence d'intérim qui emploieraient tous les "sans travail". Véritable gare de triage, elles seraient capables de répondre, peu ou prou, aux besoins des régions, villes, communes et des entreprises privées en priorité . La non-satisfaction d'une demande de main-d'œuvre qualifiée, émanant de ces entreprises privées, étant à cet instant parfaitement identifiée, la mise en école de formation professionnelle deviendrait automatique, après bien sûr, des tests sérieux d'orientation professietc..Ces agences d'état pourraient en outre, grâce à la diversité des compétences de son personnel, créer des petites entreprises dans des secteurs de l'économie laissés vacants. Celles-ci pourront-être revendues au plus offrant…C'est souvent à l'étranger que nos entreprises trouvent ce qu'on ne produit pas chez nous et ce n'est pas toujours parce que c'est moins cher.

    Posté par clpier83, 04 mai 2012 à 17:15 | | Répondre
Nouveau commentaire